fbpx
+33 (0)6.38.99.46.84
Respect de l’autre
6 mai 2020

Quand je repense à mes séances passées, quand nous pouvions nous croiser de près, ce qui m’émeut le plus est cette écoute que les modèles me donnent. Dès l’instant où je dois les toucher pour les habiller, ils sont attentifs à mes consignes et tendent respectueusement l’oreille à mes histoires d’une Belle Epoque assez joyeuse et frivole. Quand ils rentrent en scène, ils sont touchants de patience à prendre les poses que j’imagine pour eux.

Mais qu’en est-il de l’enfant qui n’a rien demandé ?

Il n’a pas forcément envie de revêtir, même par-dessus ses propres vêtements, une tenue qui a l’air bien vieille…et semble vraiment bien peu commode pour la prochaine escalade à venir ! Il le trouve rigolo ce chapeau à mettre à l’intérieur… mais seulement si on l’autorise à le jeter en l’air une ou deux fois !

Et quoi d’autre ? La dame-photographe lui montre un tapis et lui dit que c’est un tapis magique dont il ne faut pas sortir ?

Elle est vraiment étrange cette sortie ! Ça va durer encore longtemps maman ?

Alors comment jouer et photographier l’enfant en situation vintage atypique ?

J’use d’un outil très simple : le respect.

Je raconte l’histoire du vêtement qui a traversé les siècles, tel un aventurier voyageur, pour arriver jusqu’à lui, mon héroïne ou héros d’aujourd’hui ! Je lui raconte toutes les étapes de ma quête pour trouver ce joli chapeau qu’il commence petit à petit à accepter sur sa tête.

Et puis je l’emmène sur mon tapis magique ! Je l’assois sur ma chaise musicale ou mon escabeau vibrant, et je lui dis que nous allons jouer au clown, imiter son oncle, son papi ou bien juste écouter les murmures d’accessoires très très vieux que j’ai chinés dans plein de greniers… Mon tapis l’emmène sur l’île 1900 et je vais prendre des photos pour nous rappeler son voyage unique avec moi.

Nous jouons le temps qu’il veut. C’est parfois très court mais c’est brut et puissant. Quand c’est fini : le chapeau tombe.

Alors je pose mon appareil photo et je dis « Merci ».

Car une séance de portraits c’est toujours une question de respect de l’autre.

Bienvenue au Salon by Mademoiselle Louison !

Vivons bientôt ensemble des clichés magiques d’un autre temps.